;






Date de sortie : 30/10/2009

Style : Thrash/Groove Metal

Pays : Canada


Note : 13/20
Annihilator
“Live at Masters of Rock (CD/DVD)”

Annihilator est une formation à l’histoire assurément agitée et atypique. Née en ’84 à l’ère du « grand » thrash, elle fut malheureusement victime du fameux syndrome du « premier album », celui qui marque les esprits et, selon certains, qu’on ne surpasse plus jamais (Alice in Hell, 1989). Pour corser les choses, ajoutons-y un roulement quasi incessant de musiciens (le seul rescapé étant bien sûr le leader incontesté et guitariste ô combien sous-estimé Jeff Waters), des choix artistiques en dents de scie (citons Refresh the Demon (1996), Remains (1997) ou encore les albums les plus récents) et bien sûr les sempiternels problèmes de label (d’ailleurs, le groupe est actuellement signé sur SPV qui, comme on le sait, connut récemment de gros déboires financiers). Bref à force d’accumuler le manque de pot et les mauvais choix au mauvais moment, Annihilator n’a jamais connu le grand succès qu’il méritait au moins à un moment de sa carrière, au vu des perles – parfois discrètes – qui l'ont émaillée : Alice in Hell, certes, mais aussi Never, Neverland (1990), Set the World on Fire (1993) ou les plus récents Carnival Diablos (2001) et Waking the Fury (2002). C’est déjà pas mal, non ? Récemment, par contre, les Canadiens divisent plus que jamais l’opinion après l’engagement de l’énième chanteur du combo, Dave Padden (également guitariste live), certainement pas le meilleur qu’Annihilator ait connu…

Après un premier DVD sorti en 2006, Ten Years in Hell, excellente compilation d’archives du groupe, Annihilator décide logiquement d’en publier un deuxième, pur DVD live cette fois. Nous parlerons dans cette chronique de l’édition CD/DVD, ce qui nous permettra de couvrir autant l’image que le son. Enfin... Encore une fois, il faut bien constater que la bande à Jeff Waters ne fera pas l’unanimité. Commençons donc par le sujet qui fâche : l’intérêt très mineur du DVD. Track-listing identique au CD, pas de bonus à l’horizon, prestation assez courte, scène des plus minimalistes,… Bref si l’aspect visuel de la prestation des Canadiens est sympa au début, elle ne ravira plus que les fans les plus acharnés au bout de quelques morceaux, tant il y a peu à se mettre sous la dent. On pardonne aisément les petits défauts techniques, mais pourquoi avoir filmé cette prestation au « Masters of Rock » en République Tchèque (2008) ? Pour un premier DVD live, le fan pouvait au moins espérer une prestation en salle et en tête d’affiche, histoire de se prendre une bonne vingtaine de morceaux dans la gueule. Ici on nous en sert tout juste treize, et la set-list ne fait franchement baver personne...

Ca c’était pour le coup de gueule. Passons maintenant au format CD et là, si vous faites abstraction du DVD et n’écoutez que cette plaque-ci, vous serez bien plus satisfaits. Le son, déjà, est excellent (voire meilleur que celui du DVD, allez comprendre…) : les guitares sont compactes, la basse audible et l’ensemble bien mixé. Certes, la set-list n’est guère terrible, on l'a dit, mais certains morceaux produisent tout de même leur petit effet : « King of the Kill », étonnamment balancé d’entrée de jeu et chanté par Waters, « Phantasmogoria », « W.T.Y.D. », « The Fun Palace » et bien sûr « Alison Hell ». Vous l’aurez compris : les vieux classiques n'ont rien perdu de leur splendeur, et ils sont correctement interprétés par un Padden qui, pourtant, n’en a enregistré aucun en studio ! Sur d’autres, par contre, il passe à côté (« The Blackest Day », notamment). Même s’il sera plus à l’aise après quelques titres, il faut bien se rendre à l’évidence que Padden n’a rien d’extraordinaire et, surtout, qu’il s’en sort bien mieux en voix claire que lors de ses éructations plus agressives. Allez soyons beaux joueurs : le bonhomme a un solide niveau de guitare, et il joue même certains soli avec brio, donc nous dirons que c'est pas mal quand même…

Mis à part les quelques réserves dans le domaine vocal, l’interprétation est sans faille. Les soli de Waters sont absolument écœurants de facilité (la version DVD nous dévoile un Waters qui ne regarde son manche à aucun moment), et pourtant les connaisseurs savent que ce qu’il joue n’est pas de la petite bière…  L’ensemble est donc vraiment millimétré, de bout en bout, à tel point qu’on est en droit de se demander combien d’overdubs ont été enregistrés au chaud en studio a posteriori. Mais ne soyons pas mauvaises langues. Si les autres musicos restent assez discrets, on sent que Waters passe un bon moment (cf. ses interventions) et sa bonne humeur, alliée à la qualité des vieux classiques qu’on nous balance à intervalles réguliers, finissent par devenir communicatives. Dommage qu’on n’entende pas davantage le public, un son plus brut nous aurait certainement permis de mieux nous immerger dans la prestation du groupe.

Je ne suis personnellement pas un grand amateur d’albums live, et comme dans ce cas-ci, le pendant DVD ne permet même pas de sauver les meubles, il m’a été difficile de juger cette sortie objectivement. Mais en prenant suffisamment de distance, on ne peut que conclure qu’Annihilator nous présente un album qu’on prend plaisir à écouter. Un album économique, qui manque d’ambition, probablement sorti à la va-vite et non dénué de défauts, mais vraiment pas désagréable pour autant. Bah oui, comme dirait l’autre, « quand la musique est bonne »…

 

Tracklist :

1. Intro
2. King Of The Kill
3. The Blackest Day
4. Operation Annihilation
5. Clown Parade
6. Set The World On Fire
7. I Am In Command
8. Never, Neverland
9. The Fun Palace
10. Phantasmagoria
11. W.T.Y.D.
12. Wicked Mystic
13. Alison Hell
14. Shallow Grave

Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
Channel Zero - Kill All KingsMayhem - Psywar (EP)Cynic - Kindly Bent to Free UsLacuna Coil - Broken Crown HaloBehemoth - The SatanistGrand Magus - Triumph and PowerKiller Be Killed - Killer Be KilledWithin Temptation - HydraDevil You Know - The Beauty of DestructionTransatlantic - KaleidoscopeHerrschaft - Les 12 VertigesFir Bolg - Towards Ancestral LandsAvulsed - Ritual ZombiSombres Forêts - La Mort du SoleilNeige Eternelle - Neige EternelleMånegarm - Legions of the NorthDarkestrah - ManasGlorior Belli - Gators Rumble, Chaos UnfurlBeastmilk - ClimaxAlcest - ShelterDebauchery - Kings of CarnageSpellbinding - Par-delà l'Hymne des SouffrancesSuicidal Angels - Divide and ConquerAny Given Day - My Longest Way Home

  Transatlantic
11-03-2014   Trix (Anvers, BE) (par MASTEMA)

  Cradle of Filth / Behemoth / In Solitude / Inquisition, Svarttjen
19-02-2014   Atelier (Luxembourg, LUX) (par VANARKH)

  Dream Theater
08-02-2014   Brielpoort (Deinze, BE) (par MASTEMA)

  Iced Earth / Warbringer / Elm Street
11-01-2014   The Trix (Anvers, BE) (par MASTEMA)

  Shining / Sterbhaus
02-12-2013   Magasin 4 (Bruxelles, BE) (par CORVUS)