;






Date de sortie : 30/08/2010

Style : Doom/Death Metal Mélodique

Pays : Chili


Note : 18/20
Mar de Grises
“Streams Inwards”

Le parcours des Chiliens de Mar de Grises était déjà un sans-faute jusqu’à aujourd’hui, avec deux premières réalisations extrêmement prometteuses (The Tatterdemalion Express en 2004 et Draining the Waterheart en 2008). Cette année, la formation doom/death a clairement franchi un pas décisif, à tel point que ce Streams Inwards est assurément un des grands crus de l’année. De particulier, Mar de Grises n’a pas que la nationalité. Epousant la lenteur et la mélancolie du doom mais non son caractère épique, pratiquant le death mais se désintéressant de la démonstration technique et de la brutalité, les Chiliens aiment brouiller les pistes. Très intéressant car original, le groupe déploie sur son troisième opus un style personnel, désormais arrivé à une maturité exemplaire. « Starmaker » et « Shining Human Skin », qui inaugurent ce très bel album, prouvent admirablement l’énorme talent de Mar de Grises. Avec ces deux titres, nous sommes plongés dans une sorte de langueur mélancolique dont la profondeur de style et de son ne peuvent laisser indifférent. En outre, les compositions se basent sur des « thèmes » sonores qui constituent aussi bien un fil rouge qu’une accroche, un repère. Malgré la lenteur et la répétitivité, qui font partie intégrante du style du groupe, il est impossible de s’ennuyer tant la musique est profonde et grave, tout en déployant une espèce de détachement proche de l’onirisme. Sans jamais céder aux tentations du désespoir, de l’affrontement ou du monolithique, la musique de Mar de Grises n’en demeure pas moins intense de bout en bout. Et la voix death de Juan Escobar, qui n’hésite pas non plus à faire quelques incursions en clair, participe pleinement à l’expérience immersive.

« Sensing the New Orbit » dévoile un autre aspect de la musique des Chiliens, tout aussi intéressante. La musique s’y révèle sous forme de clair/obscur, de basculements de moments doux et languissants vers des chocs durs qui ne cèdent jamais à la facilité de l’explosion, tout se fait toujours avec une finesse rare. D’autres titres adoptent plus volontiers les codes du doom (« Catatonic North », « A Sea of Dead Comets »), cette lenteur et ces accents durs et traînants. Mais les Chiliens ne font jamais qu’emprunter quelques éléments à un style sans s’y engager pleinement. La grâce est définitivement atteinte sur « Knotted Delirium ». Rarement un texte promotionnel d’album aura-t-il autant correspondu à sa musique qu’au regard de ce titre. En effet, le groupe et sa maison de disques n’ont pas hésité à dresser une comparaison entre la musique et le pays dont Mar de Grises est originaire. Cela paraît louangeur et faussement poétique, du moins jusqu’à-ce qu’on entende « Knotted Delirium ». Ce titre nous fait voyager de la majesté terrifiante des Andes jusqu’aux vents brutaux et à la glace hostile de la Patagonie, en passant par le désert d’Atacama et la ceinture de feu du Pacifique. Le Chili, tout comme ce titre, est traversé de climats changeants et extrêmes. Cela parait abusif jusqu’à-ce qu’on fasse l’expérience de ce morceau. Plus qu’une prouesse de la part de ce groupe, un vrai chef-d’œuvre...

Enfin, je m’en voudrais de ne pas évoquer le morceau bonus de Streams Inwards, tant celui-ci est tout aussi marquant que les autres. Loin de n’être qu’une chute de studio, « Aphelion Aura » (9 minutes, quand même) tranche radicalement avec le reste de l’album avec ses sons électroniques, son ambiance éthérée et ses voix féminines. Quel titre étrange, mais quelle grande réussite ! Décidément, même dans un univers où on ne les attend pas, ces Chiliens sont aussi convaincants qu’étonnants. Courez vite découvrir cet album et ce groupe !

 

Tracklist :

1. Starmaker
2. Shining Human Skin
3. The Bell and the Solar Gust
4. Spectral Ocean
5. Sensing the New Orbit
6. Catatonic North
7. Knotted Delirium
8. A Sea of Dead Comets


 
Chroniqué par : MASTEMA
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)