;






Date de sortie : 26/08/2016

Style : Fusion Prog Metal

Pays : Australie


Note : 18/20
Twelve Foot Ninja
“Outlier”

En 2013, j'avais personnellement pris une énorme claque, un peu sur le tard d'ailleurs, en découvrant quelques mois après sa sortie officielle le premier album des Australiens de Twelve Foot Ninja intitulé Silent Machine ! Avec des titres forts tels que "Coming For You", "Mother Sky", "Shuriken" ou encore "Deluge", Stevic (guitare), Kin (chant), Rohan (guitare), Damon (basse) et Russ (batterie) avait pondu un disque de haute voltige, à mi-chemin entre fusion et metal progressif moderne, dont la voix du frontman, un subtil mélange entre Mike Patton (Faith No More) et Brandon Boyd (Incubus), apportait énormément au style musical du groupe. Après avoir écumé toutes les salles du monde et notamment lors de quelques tournées aux États-Unis, ils sont enfin de retour, pour le plaisir de tous, avec un nouveau disque : Outlier !

Quatre ans. Il aura fallu attendre presque quatre ans avant d'entendre de nouveaux morceaux de Twelve Foot Ninja ! Et dans ce cas précis, ce fut une attente très très longue. Mais il est bien là, ce nouvel album de dix titres, et je peux vous dire que ça valait la peine de patienter ! C'est avec "One Hand Killing" que cette nouvelle galette démarre sur les chapeaux de roues, et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça déménage un max ! Kin pose sa voix toujours aussi variée et mélodique sur un instrumental d'abord très orienté progressif, où l'on retrouve pas mal d'éléments electro, de samples, et évidemment les riffs implacables de Stevic, le maître à penser de la formation. "Sick" débute sur un riff un peu funk mais dérangé, avant de lancer les hostilités et de laisser la place à des guitares plus metal et une section rythmique hyper groovy, un terreauidéal pour le chanteur qui nous offre quelques mélodies époustouflantes et surtout un refrain bien catchy que l'on reprendra en coeur dès la première écoute. "Invincible" est le premier single tiré de ce nouvel album à avoir profité d'une lyrics video bien avant la sortie du disque, et on comprend pourquoi il a été choisi : une ambiance plus posée, une structure plus directe, un chant qui s'impose comme une évidence, voilà la recette du côté de chez Twelve Foot Ninja ! "Oxygen" sera l'occasion de retrouver le petit côté "faithnomoresque" du groupe, avec un morceau toujours très mélodique, mais où la basse joue un rôle prépondérant et les guitares claires impose un style presque ska-punk mais qui fonctionne plus que bien. Sur "Collateral", on ne sera pas surpris de secouer la tête sur quelques riffs, même si les couplets et les refains sont finalement très harmonieux et que la voix de Kin se veut toujours aussi élégante. Ce sera également l'occasion de souligner les excellents arrangements et la production aux petits oignons dont bénéfice cet album, même si on sait déjà que Stevic n'aurait pas laissé sortir sa plaque sans qu'il la pense parfaite en tous points.

La deuxième moitié de la tracklist commence avec "Post Mortem", à nouveau très funky mais aussi tendu et par moment influencé flamenco. Parce que c'est ce que Twelve Foot Ninja sait finalement faire de mieux : mélanger les styles tout en se les appropriant, en se servant de chaque petit détail qui pourrait faire la différence dans leurs morceaux. Nul doute que "Point Of You" fera également office de single dans les prochaines semaines, tant ses mélodies et son écriture sont admirables. Et je mettrais ma main à couper qu'une fois entendu, les quelques mots qui composent ce texte vous resteront en tête pendant plusieurs jours, vous hantant jusqu'au bureau ou dans les toilettes ! "The Sun... The Moon...And the stars... They could never be bigger, any bigger than you are. It's all your point of view!" aaahhh un vrai bonheur à écouter cet été ! "Monsoon" fait également partie des titres à découvrir d'urgence sur ce disque, à la fois pour sa folie totale et les arrangements sonores qui en font une petite perle harmonique. Les nombreux instruments introduits lors de la production apportent vraiment quelque chose de frais sur le plan instrumental, une petite note orientale pointant par-ci par-là. "Adios" vaut également le détour, surtout pour son refrain catchy et totalement infaillible, alors que "Dig For Bones" terminera cette tracklist sur une note plus metal, plus rentre-dedans, où la double-pédale s'invite parcimonieusement mais toujours avec un intéret certain, afin de distiller aux auditeurs l'ultime dose de musique nécessaire pour tenir le coup jusqu'au prochain album !

J'espère pour vous que vous aurez du temps à tuer ces prochaines semaines, car une fois ce disque lancé dans votre platine ou votre autoradio, il ne vous restera plus aucune chance d'en décrocher ! À l'époque, Silent Machine avait déjà fait l'unanimité, mais on comprend pourquoi Twelve Foot Ninja a pris son temps pour produire et publier ce nouveau disque, très proche de la perfection quand on connait et apprécie le style musical du groupe australien. Reste maintenant à espérer qu'ils feront quelques passages par chez nous, car pour les avoir vus à l'Euroblast Festival en Allemagne en 2013 et les avoir rencontrés pour une interview, je peux vous dire que ces gars valent vraiment le détour et surtout ne se prennent absolument pas la tête ! Une magnifique réussite donc que ce second opus, qui frôle le divin pour tout ceux qui l'attendaient de pied ferme.

Tracklist :
01. One Hand Killing
02. Sick 
03. Invincible
04. Oxygen
05. Collateral
06. Post Mortem
07. Point of You
08. Monsoon
09. Adios
10. Dig For Bones


 
Chroniqué par : SPONGE
 
RETOUR
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)