Rester undeground ou être décapité
Partagez cette interview sur FacebookTéléchargez une version PDF de cette interview !
Rock'N'Balls Interview
Read the English version

"Rester undeground ou être décapité"

Entretien avec Mephisto (guitare, basse, batterie)
Interview, traduction et édition par Vanarkh

 
Même si cela reste indispensable de le faire, il faut bien avouer que n'importe quel groupe de black metal le plus méchant, sataniste ou outrancier qui soit ne prend pas beaucoup de risques en conspuant l'ordre établi, la religion ou la bienséance. Car dans le monde occidental, nous avons la chance immense d'avoir la Liberté de penser et de l'exprimer. Lisez cette interview d'Al-Namrood et vous comprendrez que faire du black metal en Arabie Saoudite renoue complètement avec l'attitude initiale du black metal de rejet et d'opposition radicale à la religion et à la société. En somme, Mephisto nous confirme implicitement qu'il joue vraiment avec ses tripes et que cette musique est un engagement total, pas juste du show. Dans de telles conditions, leur black metal aux sonorités arabes prend une dimension encore plus intéressante et hors du commun. Un petit tour sur les pistes sablonneuses et clandestines pour découvrir du black metal oriental, c'est ici que ça se passe.

Vanarkh (Rock'N'Balls): Salut Mephisto ! Merci beaucoup de prendre un peu de ton temps pour répondre à mes questions pour ROCK'N'BALLS. Peux-tu s'il-te-plait présenter ton groupe Al-Namrood depuis sa création jusqu'à aujourd'hui ?

Mephisto: AlNamrood a été créé sur base de fortes influences puisées aux racines mêmes du black metal. La création s'est établie autour d'un concept d'originalité, directement inspiré de notre expérience et de notre connaissance du monde réel, pour mettre en pratique le tumultueux et gigantesque passé, présent et futur du monde Arabe, et plus spécifiquement de la péninsule Arabique. Le groupe a été créé par un ex-membre (Mukadars) qui a suggéré l'influence orientale après avoir participé à un projet nommé Mephisophilus. Dans ce projet, Mukadars et Ostron ont débuté leur impact maléfique en composant un premier morceau oriental exceptionnel qui, au final, a été irrésistible pour moi. J'ai ensuite suggéré de compléter la combinaison par des riffs de guitare black metal. Les trois combattants ont alors renommé le projet en AlNamrood.

V: Votre pays d'origine est ce qui a attiré mon attention en premier car ce n'est vraiment pas courant d'entendre du black metal venant d'Arabie Saoudite. Vivez-vous toujours dans ce pays ?

Mephisto: Je comprends très bien que ça peut paraître fou pour vous de voir ces mecs téméraires faisant une musique qui va complètement à l'encontre de leur culture. C'était faisable mais cela ne veut pas dire que c'était une route facile à prendre car comme vous le savez peut-être, dans les pays islamiques radicaux, cette musique est considérée comme un crime par la loi Islamique. Ironiquement, nous vivons toujours là-bas mais malgré que nous soyons engagés dans cette société barbare nous arrivons à vivre notre vie de façon assez isolée, donc pas de soucis. Mais putain, si jamais ça devient public, c'est un gros problème qui peut mener à la mort. L'oppression est importante dans un tel lieu de vie, spécialement si tu veux mener un projet musical. Alors qu'en est-il du black metal ? Hahaha, pour l'instant, je suis content qu'ils ignorent encore ce qu'est le black metal !

V: Est-ce vrai que vous devez jouer clandestinement à cause de la loi Islamique en vigueur en Arabie Saoudite ? Le metal est-il réellement interdit par la loi ? Quels sont les risques ou les peines encourus pour l'écouter ou le jouer ?

Mephisto: En effet, comme je l'ai dit, le gouvernement ne veut voir personne ne jouer aucune sorte de metal, c'est strictement défendu. C'est considéré comme une conspiration contre l'Islam, ça doit donc rester privé. Je sais que ça peut donner l'impression qu'on commet des actes illégaux comme vendre de la drogue mais en Arabie Saoudite, vendre de la came est bien mieux que de faire un groupe de black metal. Au moins, si tu es un dealer, tu seras jeté en prison mais si tu es un musicien, tu seras décapité. Si quelqu'un est pris en train de faire du metal, ils vont d'abord lui demander s'il est musulman. Si oui, il sera enrôlé de force dans un programme religieux spécial, une sorte de lavage de cerveau pour le faire arrêter ce qu'il faisait. Après la réhabilitation, il sera réintégré pour tester son degré de religiosité. S'il ne correspond pas à la probation islamique, il sera puni de 100 coups de fouet et une peine de prison. Si le châtiment ne parvient pas à le faire arrêter, il sera alors envoyé devant la cour suprême pour un ordre d'exécution. Mais dans le cas où il dit qu'il n'est pas Musulman, il sera considéré comme opposant à la religion et sera exécuté immédiatement.


« Je comprends très bien que ça peut paraître fou pour vous de voir des mecs téméraires faisant une musique qui va complètement à l'encontre de leur culture. » (Mephisto)

V: As-tu déjà eu des problèmes avec le gouvernement et/ou les autorités religieuses ?

Mephisto: Rien de sérieux mais on a reçu beaucoup de menaces. La bonne chose c'est que le groupe et sa musique ne sont pas très connus dans le pays. Et l'autre bonne nouvelle, c'est que les gens sont ignorants et ne savent même pas ce qu'est le metal.

V: Êtes-vous une exception ou est-ce que la scène metal est importante en Arabie Saoudite? En général, quels genres de metal sont populaires dans la péninsule Arabique ?

Mephisto: Personnellement, je ne connais pas beaucoup de gens en Arabie Saoudite qui sont intéressés par le metal. Il y a pourtant quelques groupes mais il n'y a pas de contact entre nous, particulièrement parce que l'intérêt est différent. A ma connaissance, la plupart des metalleux ici sont intéressés par du thrash metal gentillet ou des trucs deathcore délicats.

V: Est-ce qu'écouter du metal est quelque chose de nouveau ? Par exemple, quand et comment as-tu commencé à en écouter ? Comment as-tu découvert cette musique ?

Mephisto: Nous avons découvert le metal en voyageant dans d'autres pays (avant l'ère internet) et ensuite grâce au net, nous avons pu étendre notre intérêt. J'ai commencé à écouter du rock à l'âge de 13 ans. Le premier groupe que j'ai écouté était Iron Maiden. C'était vraiment innovant et intéressant. J'aimerais pouvoir les remercier personnellement si je les croise un jour car ils ont été la porte d'entrée pour moi.

V: Je suppose que ça ne devait pas être facile de trouver des disques… Sans parler de dégoter des instruments et autres équipements pour jouer et enregistrer ?

Mephisto: Tu as raison mais à nouveau nous apprécions l'invention d'internet car grâce à cela, nous arrivons à acheter nos instruments et équipements online. Les faire parvenir dans le pays a été un peu problématique mais réalisable.

V: Néanmoins, la qualité d'enregistrement et de la production de votre dernier album Kitab Al-Awthan est excellente et pro. Où l'avez-vous enregistré et avec qui ?

Mephisto: Eh bien, en raison de notre situation dans le monde et le manque de moyens et d'experts musicaux, nous avons dû apprendre par nous-même la production musicale. On a pris plusieurs leçons online, on a acheté l'équipement, on a eu des conseils d'amis et on a essayé et expérimenté jusqu'à ce qu'on atteigne ce son. Et tu as peut-être noté que chaque album a une meilleure qualité sonore parce que nous avons atteint plus de connaissance et d'expérience. En fait, tout a été fait dans un home studio que nous avons construit. On aimerait pourtant enregistrer dans un studio professionnel mais cela nécessiterait de voyager assez loin et un budget conséquent. Peut-être le ferons-nous dans le futur…

V: Le mélange entre la musique orientale et le black metal sur Kitab Al-Awthan est vraiment stupéfiant. Comment avez-vous fait pour trouver le bon équilibre entre l'approche agressive et sombre du black metal et les mélodies et rythmes orientaux ?

Mephisto: A la base, nous avons cela en nous : la structure black metal et, comme nous vivons en Arabie, nous avons aussi une expérience de l'approche orientale. Le mélange entre eux n'était pas un gros travail car le black metal peut s'adapter à la gamme orientale. Le seul problème que nous avons eu fut de trouver le bon réglage pour la guitare et de l'harmoniser avec les instruments orientaux comme l'oud ou le qanûn. Mais ce problème a été surmonté par beaucoup d'expérimentations et essais. Au final, cela a pris un certain temps mais l'expérience est toujours essentielle.


« En Arabie Saoudite, vendre de la drogue est bien mieux que de faire un groupe de black metal. Au moins, si tu es un dealer, tu seras jeté en prison. Mais si tu es un musicien, tu seras décapité. » (Mephisto)

V: Avant de vous connaitre, Melechesh était ma référence la plus pointue en terme de metal arabe (même s'ils préfèrent se définir comme du metal mésopotamien). Mais maintenant je pense que vous avez repoussé les limites du genre ? Al-Namrood est bien plus black metal mais sonne aussi bien plus oriental, en particulier grâce aux instruments arabes traditionnels. Lesquels avez-vous utilisé sur cet album ? Est-ce important pour vous d'avoir des sons organiques et naturels plutôt que d'utiliser les synthés ? Ça doit être plus compliqué aussi…

Mephisto: Bien sûr, beaucoup de chroniqueurs pensent qu'AlNamrood est un groupe de synthé. On considère cela comme une vision très étroite parce que cela requiert bien plus qu'un synthé pour produire une ambiance orientale. Nous utilisons l'oud et des percussions comme instruments physiques, et un clavier oriental de grande qualité pour les autres instruments. Notre équipement a été choisi soigneusement dans un but de qualité. Nous ne possédons certes pas un équipement de haut standard utilisé dans les studios pros mais notre travail est toujours fait pour obtenir le meilleur rendement possible. Nous fonctionnons aussi avec une multitude de plugins de studio comme Izotope's Ozone, Nomad Factory Tools, WaveArts Master Restoration, etc.

V: Concernant votre côté black metal, ai-je raison si je te dis que vos influences sont plutôt scandinaves?

Mephisto: Oui, le meilleur du black metal provient de cette partie du monde. Et donc nous y portons un grand intérêt. Nous écoutons énormément des groupes comme les vieux Darkthrone, Marduk, Behemoth et bien entendu Nile !! Même si ce dernier n'est pas black metal, nous leur portons un grand respect.

V: Le Black Metal est le genre de metal le plus controversé et outrageux. Avez-vous choisi d'en jouer pour ses sonorités ou plutôt comme une forme de rébellion contre l'autorité et la religion ?

Mephisto: Nous aimions le concept et l'orientation du black metal. Tu me rappelles d'ailleurs une conversation que j'ai eue avec Mukadars il y a 4 ans quand nous nous sommes demandé ce que le black metal signifiait pour nous. C'est plus que de la musique. C'est quelque chose avec une signification implicite, représentant sa propre finalité, garante et solide.

V: Votre biographie officielle mentionne que Al-Namrood signifie "le non-croyant" et que ce nom vient d'un ancien personnage historique autocratique. Peux-tu nous expliquer ? Doit-on comprendre ce nom comme une forme de critique de l'Islam ?

Mephisto: Ce nom était le titre donné au roi de Babylon le plus meurtrier, le Roi Nimrod. Lorsque nous avons lu l'histoire de l'ancienne Babylon, le nom du groupe a été choisi par Mukadars et moi alors que nous discutions du Roi Nimrod. Bien que nous critiquons toutes les religions par tous les moyens, nous avons choisi ce nom parce qu'il collait parfaitement au thème de notre groupe.

V: Quels sont les sujets principaux abordés dans vos paroles ?

Mephisto: L'histoire arabe, les guerres de religions, les démons et divinités tyranniques et autocratiques.

V: Quel feed-back avez-vous eu de Kitab Al-Awthan jusqu'à présent ?

Mephisto: Nous avons reçu beaucoup de retours positifs pour Kitab Al-Awthan. Nous sommes contents que nos fans l'apprécient.


« Une bonne chose c'est que le groupe et sa musique ne sont pas très connus dans le pays. Et l'autre bonne nouvelle, c'est que les gens sont ignorants et ne savent même pas ce qu'est le metal. » (Mephisto)

V: Penses-tu que les choses ont change depuis les révolutions arabes de l'an passé ? Par exemple, est-ce que les gens au Moyen-Orient sont plus ouverts à écouter du metal ? Penses-tu que votre musique peut contribuer à sa façon à changer les mentalités pour plus de liberté ?

Mephisto: Les révolutions n'ont pas eu lieu dans notre pays et nous n'avons pas été affectés par elles. Cependant, nous supportons totalement la disparition de tous les dirigeants autocratiques et l'apparition d'une liberté totale. Je ne suis pas sûr qu'il y aura plus d'exposition au metal suite à ces révolutions car écouter du metal est quelque chose de subjectif plutôt qu'objectif. Tout dépend de l'intérêt et de la réflexion de chacun.

V: D'un autre côté, t'attends-tu à ce qu'Al-Namrood apporte aux occidentaux une autre image des Musulmans ?

Mephisto: Je pense qu'AlNamrood a envoyé un manifeste au monde, à savoir que chaque personne ne fait pas forcément partie d'un domaine. Nous vivons actuellement parmi des esprits retardés et malades de tradition mais nous nous sommes élevé au-dessus des cendres de cette réalité repliée sur elle. Nous n'avons rien de semblable à eux et nous sommes certains qu'il y a beaucoup de gens comme nous, ne capitulant pas face au lavage de cerveau et à l'esclavage. Il y a une grande partie du monde qui ignore cela et il faut se dire que leur vue est donc partiale et incomplète.

V: Comment avez-vous atterri sur un label canadien, Shaytan Productions ?

Mephisto: Quand on a démarré le groupe en 2008, on cherchait un label indépendant qui pourrait soutenir l'exposition du groupe. On est entré en contact avec Shaytan Productions qui cherchait aussi un groupe oriental à promouvoir. Nos intérêts correspondaient pour démarrer une coopération. C'est le premier label avec lequel on a signé un contrat et nous étions le premier groupe qu'ils signaient. Un démarrage tout frais pour les deux parties…

V: De quoi sera fait le future d'Al-Namrood ? Plannifiez-vous des concerts dans votre pays (si c'est faisable !) ou à l'étranger ?

Mephisto: Si nous plannifions des concerts, ce sera bien entendu à l'étranger. Il n'est pas question que l'on en fasse dans notre pays. Cependant, AlNamrood recherche à étendre le line-up du groupe. Cette étape est encore en préparation mais quand les temps seront venus, AlNamrood envahira le monde avec des prestations live.

V: Question traditionnelle pour Rock'N'Balls: quel serait ton top 3 des meilleurs albums de tous les temps et pourquoi ?

Mephisto: 1) Nile, In their Darkened Shrines. Raison: très solide concept historique et superbe approche égyptienne. 2) Melechesh, Djinn. Raison: riffs orientaux hors du commun, thème sombre et ambiance très bien construite. 3) Behemoth, The Apostasy. Raison: thème et aspiration très surprenants, les riffs les plus sombre de tous les temps.


« Nous n'avons rien de semblable à eux et nous sommes certains qu'il y a beaucoup de gens comme nous, ne capitulant pas face au lavage de cerveau et à l'esclavage. » (Mephisto)

V: Merci beaucoup pour toutes tes réponses! J'espère que votre musique dissidente va susciter d'autres vocations dans votre région et je te souhaite le meilleur avec Al-Namrood pour le futur. Un dernier mot pour nos lecteurs…

Mephisto: Merci à toi pour le soutien et on espère qu'AlNamrood satisfera toujours et dépassera les attentes des fans. Salutations de la part des membres d'AlNamrood !








Lire la version française

"Stay underground or be beheaded"

Conversation with Mephisto (guitar, bass, drums)
Interview and editing by Vanarkh

 
Even if it remains necessary to do it, we have to admit that even the most evil, Satanist or outrageous black metal band does not take many risks by shouting down the establishment, religion or propriety. Because in the occidental world, we have the good fortune of having the Freedom of thinking and of speech. Read this interview of Al-Namrood and you will understand how playing black metal in Saudi Arabia fully let revive the initial black metal attitude of disdain and radical opposition against religion and society. To summarize, Mephisto implicitly confirms us that he really plays with his guts and that this music is a total commitment, not just a show. In these conditions, their Arabic black metal takes a more interesting and outstanding dimension. For a short trip on the sandy and clandestine tracks to discover Oriental black metal, it goes this way…

Vanarkh (Rock'N'Balls): Hi Mephisto! Thank you very much for taking some time to answer my questions for ROCK'N'BALLS. Could you please introduce your band Al-Namrood from its creation until today?

Mephisto: AlNamrood was created based on the strong influence of black metal roots and objectives. The establishment was set on an originality concept, directly from our real world experience and knowledge, to bring the shattered monstrous Arabian past, present and future into practice, specifically from the Arabian Peninsula. The band was created by an ex member (Mukadars) who suggested the oriental influence after participating in a project named Mephisophilus. Mukadars and Ostron started their evil impact by making their first outstanding oriental track which at the end was something irresistible for me, who suggested to complete the combination by black metal guitar riffs,. The three battlers then named the project AlNamrood.

V: Your home country is what firstly caught my attention as it is really not usual to hear black metal coming from Saudi Arabia. Do you still live there and where?

Mephisto: I totally understand how crazy this may sound to you, reckless guys make some kind of music that goes absolutely against their culture. At the end it was doable but not to imply it was an easy road taken? As you may know, in radical Islamic countries, this music is considered to be a crime by Islamic law. Ironically, we are still living there, but we are engaged into that barbaric society, we are living our life in isolation, so no troubles. But hell yeah, once it goes public, it's big issue that might lead to death. Having said that, there is a big oppression living in such a place, especially if someone wants to conduct a musical project. So how about black metal? Hahaha, I'm glad that they still do not know what a black metal is!

V: Is it true that you have to play under cover due to the Islamic rules in Saudi Arabia? Is metal music really forbidden by law? What are the risks or penalties for listening or playing it?

Mephisto: Indeed, as I mentioned, the government do not wish to see you doing any kind of metal, it's strictly forbidden. It's like a conspiracy against Islam so it must be privately. I know it may seems like we are dealing with illegal matter like drugs dealing, but in Saudi Arabia drugs dealing is way better than making a black metal band. At least, if you are a drugs dealer you will be thrown in jail, but if you are a musician you will be beheaded. If someone is caught doing any metal exercise, they will first ask him if he is Muslim. If he turns out to be Muslim, he will be forcefully enrolled in a special religious program of some kind of brain washing to make him stop doing what he's doing. After the rehab, he will be integrated again to test his religion range. If he is not responding to the Islamic probation, he will be punished by 100 lashes and a jail time. If this punishment failed to make him stop, he will be sent to the superior court for execution order. But in case he says he is not Muslim, he will be considered as religion refuse and thus will be executed immediately.


« I totally understand how crazy this may sound to you, reckless guys make some kind of music that goes absolutely against their culture. » (Mephisto)

V: Have you ever had problems with the government and/or religious authorities?

Mephisto: Nothing serious but we have received many threats. The good thing is that the band and its music is not so known in the country. And the other good news is that people are ignorant and do not even know what a metal is.

V: Are you an exception or is the metal scene wide in Saudi Arabia? In general, which genres of metal are popular in the Arabic peninsula?

Mephisto: I personally do not know much people in Saudi who are interested in metal. There are a couple of bands although but there was no contact between us, particularly, because the interest is different. But tor my knowledge, most metal heads here are interested in some cute thrash metal or delicate deathcore stuff.

V: Listening to metal is something new? For example, when and how have you started to listen to metal? How did you discover it?

Mephisto: We discovered metal by traveling to other countries (before the internet era) then thanks to the internet we extended our interest. I started to listen to rock at the age of 13. The first band I listened to was iron Maiden. It was really something innovative and interesting. I would like to thank them personally if I see them one day. They were the entry gate for me.

V: I assume it should not be easy to find disks… Not to speak about finding instruments and other equipment to play and record?

Mephisto: You are right, but again, we appreciate the internet invention. We managed to buy our instruments and equipment online, getting them into the country was a bit problematic but achievable.

V: Nevertheless, the quality of the recording and the production of your last album Kitab Al-Awthan is excellent and pro. Where did you record it and with whom?

Mephisto: Well due to our location in the world and the lack of musical experts and resources, we had to learn about music production by ourselves. We took several lessons online, we purchased the equipment, took lots of friends guidance and started experimenting until we reached to that sound. And you may have notice that every album has a better sound quality because more knowledge and experience is attained. In fact, everything was done in a home studio built by us. We though wish to record in a professional studio, but that would like require traveling overseas and budget. Maybe we will do it in the future.

V: The mix between oriental music and black metal on Kitab Al-Awthan is really stunning. How have you done to find the good balance between the aggressive and dark approach of black metal and the rhythms and oriental melodies?

Mephisto: Basically, we have it inside us: the black metal structure and since we live in Arabia, we also experienced the oriental approach. The mixing between them was not that big job, since black metal can fit with oriental scale. The only problem we faced was to find the right tuning for the guitar and harmonize it with the oriental instruments like oud or kanoon. But this problem was overcome by more experimenting and trying out, it took sometime eventually. Experience is always essential.


« In Saudi Arabia drugs dealing is way better than making a black metal band. At least, if you are a drugs dealer you will be thrown in jail, but if you are a musician you will be beheaded. » (Mephisto)

V: Before knowing you, Melechesh was my most accurate reference in terms of Arabic metal (even if they call themselves Mesopotamian Metal). But now, I think that you've pushed the boundaries one step further. Al-Namrood is much more black metal but also sounds much more oriental, especially thanks to the Arabian traditional instruments. Which ones did you use on this record? Is it important for you to have organic and natural sounds rather than using synths? It must be much more complicated…

Mephisto: Of course, many reviewers think AlNamrood is a synth band. We consider this very narrow prospective, because it requires much more than a synth to produce an oriental atmosphere. We uses Oud and some of percussion as physical instruments and a high quality oriental keyboard for the other oriental instruments. Our equipment was chosen carefully for the quality purpose. We might not possess a high end equipment that are used in pro studio, but our work is always done based on the decency of output. We also deal with a multiple of studio plugins such as Izotope's Ozone, Nomad Factory Tools, WaveArts.Master.Restoration and so on.

V: Regarding your black metal side, am I wrong if I say that your influences are more Scandinavian? The voice reminds me Caligula of Dark Funeral…

Mephisto: Yes, the greatest black metal raises from that side of the world, so hold a great keen of interest in it, we heavily listen to bands such as old Darthrone, Marduk, Behemoth and of course NILE! Although someone of them are not black metal's, but huge respect is held.

V: Black metal is the most controversial and outrageous genre of metal. Did you choose to play that genre more for the sound or also as a rebellion against authority and religion?

Mephisto: We liked the concept and orientation of black metal. You've just reminded me of that conversation with Mukadars four years ago when we expressed what black metal means to us. It's more than a music it's something with unspoken meaning, it's a prospective of its own, vouching and solidifying.

V: Your official biography mentions that Al-Namrood means to "the non-believer" and comes from an ancient historical autocratic character. Can you explain? Should we understand your name as a kind of criticism of Islam?

Mephisto: The name was the title of the most deadly Babylon king, King Nimrod. As we read and engaged through the history we passed by the ancient Babylon, the name of the band was chosen on that time when Mukadars and I were discussing King Nimrod. Although we criticize all religions by all means, we chose the name because it perfectly fit for our band theme.

V: What are the main topics of your lyrics?

Mephisto: Arabian History, Religious Wars, tyrant and autocratic, demons and deities.

V: What is the feedback of Kitab Al-Awthan until now?

Mephisto: We received many positive feedbacks for Kitab Al-Awthan, we are glad that our fans enjoyed it.


« The good thing is that the band and its music are not so known in the country. And the other good news is that people are ignorant and do not even know what metal is. » (Mephisto)

V: Do you think things have changed since last year Arabic revolutions? I mean, do you think people are more open to listen to metal in the Middle East? Do you think that your music can contribute in its way to the change for more freedom?

Mephisto: The revolutions were not in our country and we did not get affected by them. However, we totally support the removal of all the autocratic leaders and the approach to an utter freedom. I'm not sure if there will be an exposure to metal in regard of these revolutions, but listening to metal is a matter of subjectivity rather than objectivity. It all depends on someone interest and thinking.

V: On the other side, do you expect that Al-Namrood could bring another image of Muslims to Western people?

Mephisto: I think AlNamrood sent a manifest message to the world that not everyone is part of a domain. We are absolutely living among a delayed progression minds and very ill tradition, but have raised from the ashes of folded reality. We are nothing like them and we are sure there are a lot of people like us, not surrendering the brain wash and the slavery. There is a big portion of the world that is still remaining vague about that and someone should accept that their view is partial and incomplete.

V: How did it happen to sign with a Canadian label, Shaytan Productions?

Mephisto: When we started the band back in 2008, we were looking for an indie label to support the exposure of that band. We happened to get in contact with Shaytan Productions which were also looking for oriental band to promote. Our interests were matching to start cooperation. It was the first label that we signed a contract with and we were the first band they contracted with, fresh start for both sides…

V: What is the future of Al-Namrood? Do you plan to do concerts in your country (if it's possible) or abroad?

Mephisto: Of course if we plan for live shows it will be overseas. There is no way that we make it in our home country. However, AlNamrood is looking forward to extend the band line up. This stage is still under process, so when the time comes AlNamrood will invade the world with live action.

V: Traditional question on Rock'N'Balls: what would be your TOP 3 best albums ever, and why?

Mephisto: 1) Nile, In their Darkened Shrines. Reason: very solid historical concept, great Egyptian approach. 2) Melechesh, Djinn. Reason: outstanding oriental riffs, dark theme and well-built atmosphere. 3) Behemoth, The Apostasy. Reason: very amazing theme and aspiration, darkest riffs ever.


« We are nothing like them and we are sure there are a lot of people like us, not surrendering the brain wash and the slavery. » (Mephisto)

V: Thank you very much for all your answers! I hope that your dissident music will arouse other good vocations in your region and I wish Al-Namrood all the best for the future. The last words are yours…

Mephisto: Thank you for your support, and we hope that AlNamrood always stand or exceed the fans expectation. Cheers from AlNamrood members.





Interviewé par : VANARKH
 
RETOUR
 
+ DE LIVE REPORTS

16-06-2016
  TREMONTI + MAN THE MIGHTY + CROBOT
Theater (Heerlen, NL)

30-05-2016
  KORN / BEYOND THE BLACK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

20-02-2016
  SYMPHONY X / MYRATH / MELTED SPACE
Biebob (Vosselaar, BE)

14-02-2016
  DAGOBA / LIGHTMARE
L'Entrepôt (Arlon, BE)

 

30-12-2015
  MONARCH / BIRUSHANAH / ORNA
Magasin 4 (Bruxelles, BE)

17-11-2015
  SLAYER / ANTHRAX / KVELERTAK
Ancienne Belgique (Bruxelles, BE)

11-11-2015
  VREID / KEEP OF KALESSIN
Kultur Fabrik (Esch-sur-Alzette, LU)