La saison des moissons
Partagez cette interview sur Facebook Téléchargez une version PDF de cette interview !
Rock'N'Balls Interview
Read the English version

"La saison des moissons"

Entretien avec Markus Louhi (chant) et Toni Laroma (guitare)
Interview, traduction et édition par Sponge
Photos live par Erno Reinikainen

 
Il est des groupes qu'on découvre un peu au hasard, au détour d'une page Facebook ou par le bouche à oreille, et Northern Discipline a fait partie de ceux-là me concernant. N'ayant jamais entendu parler des finlandais, je me suis intéressé à leur nouvel album intitulé Harvester of Hate, et ça a été une excellente surprise ! Pratiquant un thrash metal moderne à la sauce scandinave, le groupe propose depuis juin 2011 de les découvrir avec dix nouveaux titres qui sentent bon la puissance et l'agressivité, avec des influences hardcore évidentes, mais aussi un héritage de leurs pays voisins qui apporte à leur musique tout ce qu'il faut de fraîcheur et d'actuel pour en faire un excellente album à découvrir tout de suite. Inverse Records nous a permis de découvrir le groupe par le biais de son chanteur Markus Louhi et de son guitariste Toni Laroma, qui ont très sympathiquement répondu à nos questions.

Sponge (Rock'N'Balls): Tout d'abord, que fait le groupe en ce moment ? Vous êtes en tournée ?

Markus : On fait juste quelques concerts par-ci par-là pour rester concentrés, pas de tournée pour l'instant, mais on a quelques dates de prévues. On a aussi déjà commencé à bosser sur des nouveaux morceaux, donc soyez prêts prochainement pour un autre album !

S: Je dois être honnête en vous disant que je ne connaissais pas Northern Discipline avec d'écouter ce nouvel album ! Alors, pouvez-vous présenter le groupe aux gens qui, tout comme moi, ne vous connaissent pas encore ?

Markus : On est un groupe de thrash metal / hardcore du sud de la Finlande, on vient de sortir notre second album longue durée, et on a connu un peu break à cause de certains changements de line-up. Ceux qui nous connaissaient auparavant ont dû nous oublier, donc procurez-vous notre nouvel album et découvrez le groupe par vous-même !

S: D'où vient ce nom, Northern Discipline ?

Toni: Voilà l'histoire : dans les années '90 sur la scène metal d'Helsinki, il y avait ce groupe qui s'appelait Alaska Evil. Je ne me rappelle plus qui étaient tous les membres du groupe, mais il y avait Roope Latvala à la guitare et Kaasu Karppinen à la batterie... ou à la guitare. Donc... on avait envie de contre-attaquer avec un autre nom stupide... Northern Discipline.

S: J'ai lu dans votre biographie que le groupe s'est formé en 1996, et a été inspiré par l'album Burn My Eyes de Machine Head ! Peux-tu nous en dire plus à ce propos ? En quoi cet album a-t-il été une révélation pour vous ?

Toni: On a tous beaucoup aimé Burn My Eyes quand il est sorti, et on l'aime toujours ! Tout était tellement parfait sur ce disque ! Teemu et moi avons joué dans le même groupe de death metal par le passé, et Machine Head avait certains points communs avec ce qu'on écrivait, avec une approche toutefois différente. Mais on aimait beaucoup de choses différentes dans le metal, on était influencés par Life of Agony, Sepultura, Napalm Death, At The Gates, Sentenced, Mordicus, Type O Negative, Biohazard, Therapy, Snot, Skinlab... et la liste est encore longue. On aime autant écouter de la musique qu'on aime en jouer, en fait.

S: Le groupe s'est donc formé en 1996, mais vous n'avez sorti votre premier EP que huit plus tard, en 2004 ! Qu'avez-vous fait pendant tout ce temps ? Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant d'enregistrer quelque chose, surtout votre premier album Burn-Beaten Soil en 2006 ?

Toni: D'abord, on a mis très longtemps à trouver un chanteur. Et quand on en a trouvé un, on a dû trouver la symbiose entre nous tous pour faire des concerts, écrire des nouvelles choses et enregistrer une chiée de démos. Ensuite, on a dû montrer la porte de sortie à notre batteur Peca Hieromasauvolainen. Ca nous a pris longtemps pour lui trouver un remplaçant, même constat que pour le chanteur. Mais notre nouveau chanteur, Thomas Baron, a également décidé de quitter le groupe, et on a remis ça une nouvelle fois. Ensuite, notre batteur a décidé de se consacrer à sa famille, une décision respectable, mais qui nous a une nouvelle fois poussés à chercher un nouveau batteur. Je jouais dans un groupe de rock du nom de Nola, qui avait Antti Salo comme batteur. Je lui ai proposé d'essayer avec nous, et après la première audition, on a su qu'il était la bonne personne pour reprendre ce poste. Et il est notre batteur depuis lors. A ce moment-là, notre guitariste Hannu Laanterä a joué le rôle de guitariste/chanteur. On a de nouveau fait une tonne de concerts, écrit de nouvelles compos et enregistré des démos. On a ensuite décidé d'engager un second chanteur, et Esa Salminen est arrivé dans le groupe. Il n'avait aucune expérience en tant que chanteur, mais il avait une bonne attitude et une bonne mentalité pour jouer ce rôle. Il faisait quelques cris et chants occasionnels, alors que Hannu s'occupait toujours du chant principal. Le premier concert d'Esa fût au Tavastia, un des clubs les plus importants d'Helsinki. C'est lui qui à ce moment-là a eu l'idée de créer du merchandising pour le groupe. Mais on a dû se séparer de lui pendant la pré-production de notre album Burn-Beaten Soil, car il ne parvenait pas à pondre ce qu'il fallait sur les compos qu'on avait écrites. On a alors enregistré cet album, et recommencé les concerts, la composition, les démos...

Northern Discipline

« On a tous beaucoup aimé Burn My Eyes quand il est sorti, et on l'aime toujours ! Tout était tellement parfait sur ce disque ! Teemu et moi avons joué dans le même groupe de death metal par le passé, et Machine Head avait certains points communs avec ce qu'on écrivait, avec une approche toutefois différente. » (Toni Laroma, à propos du premier album de Machine Head)

S: Parlons donc de ce nouvel album qui a vu le jour il y a maintenant quelques semaines ! Il s'intitule Harvester of Hate et est sorti sur le label finlandais Inverse Records. Tout d'abord, que diriez-vous aux gens pour leur donner envie d'écouter cet album ?

Markus : Je suis personnellement très satisfait de la direction qu'a pris cet album, et on est très fiers de le présenter au reste du monde. C'est un coup de pied dans les couilles sous forme de dix morceaux pour les fans de heavy, de musique agressive, avec beaucoup de mélodies de guitare.

S: Quel est votre signification personnelle de ce titre, Harvester of Hate ? Et y a-t-il une connexion entre ce titre et les différentes chansons de l'album ? Est-ce une sorte de « concept album » ?

Markus : Pour être honnête, ce n'était au départ d'un titre de travail, mais il s'est avéré qu'il fonctionnait finalement bien avec les paroles que j'ai écrites pour les chansons, et oui, il résume pas mal l'aspect textuel du disque, puisque la plupart des morceaux parlent de sujets plutôt sombres, de quelques expériences personnelles, d'autres sont purement fictionnelles. C'est de la musique agressive, furieuse, donc les paroles ne parlent pas de petits chiots ou de bulles de savon toute roses, pour l'instant en tout cas !!

S: L'artwork de la pochette est vraiment beau, selon moi ! Avec quel designer avez-vous travaillé, et qu'est-ce qui vous a inspirés pour la création de ce visuel ?

Markus : Le designer est un ami proche du groupe qui avait déjà créé certains visuels pour d'autres groupes, et ça nous avait impressionnés, c'était donc un choix assez évident pour nous, et il a compris directement ce dont on avait besoin, avant même qu'on lui explique ! Le premier design n'avait en fait rien à voir avec celui-ci, qui devait servir pour les t-shirts à la base, mais il fonctionnait tellement bien qu'on a décidé de le garder pour l'album et on n'a jamais plus changé d'avis. Vous pouvez des informations sur ce designer à cette adresse : http://www.myspace.com/69graphics_designs

S: Quelles ont été vos influences lorsque vous avez composé ces nouvelles chansons ? Avez-vous tiré votre inspiration uniquement de références musicales, comme vous l'aviez fait avec Machine Head il y a quelques années, ou vous inspirez-vous également de la littérature, du cinéma, etc... ?

Toni: Personnellement, je n'utilise pas d'influences pour écrire sur cette base. Peut-être certains atmosphère peuvent aider, comme avec Machine Head, oui. Mais en général, mes idées me viennent à la suite des riffs et des mélodies que j'ai en tête.

S: Le son de ce nouvel album est vraiment bon, ça semble d'ailleurs logique puisque vous avez travaillé avec des gens expérimentés comme Svante Forsbäck pour le mastering, qui avait bossé auparavant avec Rammstein ! Comment avez-vous fait vos choix pour l'enregistrement et le mixage ? Cela a-t-il été facile pour vous ?

Toni: Merci ! On a enregistré tout l'album dans notre local de répétition, et on a dû beaucoup recommencer. Mais on y a aussi beaucoup appris. Teemu s'est occupé de toute la partie enregistrement. On a décidé de faire mixer l'album par Pekka « Splendid » Laine après avoir écouté certains autres gars avec qui on aurait pu bosser également pour mixer notre album. Svante s'était occupé du mastering pour Burn-Beaten Soil, et son rapport qualité/prix était plus que bon pour nous.

Northern Discipline

S: C'est un peu bizarre de lire que vous avez été influencé par un groupe comme Machine Head alors que votre musique, sur ce nouvel album, ressemble bien plus à du thrash metal scandinave moderne. Comment expliquez-vous l'évolution de votre musique depuis 1996 ?

Toni: Bonne question, mais je n'ai pas vraiment de bonne réponse à ça. Un jour quelqu'un a dit que plus on vieillissait, plus nos compositions devenaient agressives. Pour le prochain album, je voudrais plus de blastbeats, de synthés, de pads électroniques, mais on verra ce que ça donnera.


« Je suis personnellement très satisfait de la direction qu'a pris cet album, et on est très fiers de le présenter au reste du monde. C'est un coup de pied dans les couilles sous forme de dix morceaux pour les fans de heavy, de musique agressive, avec beaucoup de mélodies de guitare. » (Markus Louhi)

S: Si vous deviez choisir une seule chanson de cet album pour présenter Northern Discipline au monde entier, lequel serait-ce, et pourquoi ?

Markus : Chacun a certainement sa préférée, mais personnellement je choisirais le titre éponume, « Harvester of Hate », car il résume vraiment bien ce qu'est devenu le groupe aujourd'hui, il y a des parties hardcore, de belles mélodies de guitare, et ce morceau rend les gens complètement dingues en live. Il est un peu plus lent que les autres morceaux, mais il fonctionne vraiment bien.

S: Prévoyez-vous d'illustrer un de ces morceaux avec un clip vidéo ? Est-ce quelque chose que vous avez envie de faire dans les prochains mois ?

Markus : Oui, c'est bien sûr quelque chose qu'on a envie de faire et dont on discute depuis longtemps, mais tu sais, ça demande un gros budget et ça va donc encore devoir attendre un peu plus longtemps...

S: Selon vos pages MySpace et Facebook, vous n'avez qu'un seul concert prévu pour les prochains mois ! Alors, quels sont les plans futures pour Northern Discipline ? Planchez-vous sur une nouvelle tournée ?

Markus : On vient juste de recevoir quelques nouvelles confirmations de concerts, donc ça bouge quand même constamment. Le seul truc qui nous ralentit un peu, c'est la vie de famille et nos jeunes enfants, mais heureusement on a des amis qui sont là pour nous remplacer dans le groupe si on en a besoin, donc ce n'est pas vraiment un problème.

S: Avez-vous déjà joué avec votre groupe en dehors de la Finlande, et surtout dans notre pays la Belgique ? Et prévoyez-vous de venir chez nous pour promouvoir Harvester of Hate ? Car vous pourriez avoir beaucoup de succès chez nous, notre public adore ce genre de thrash metal scandinave !

Toni: Malheureusement, Northern Discipline n'a joué qu'un seul concert à l'étranger, c'était en Estonie. Mais d'autres concerts en dehors de la Finland se préparent ! Mettez la pression sur nos promoteurs locaux dans votre pays !

S: Question rituelle sur Rock'N'Balls : quel serait votre Top 3 des meilleurs albums de tous les temps, et pourquoi ?

Markus : Pour moi, ce serait probablement Urban Discipline de Biohazard, car cet album m'a beaucoup marqué quand j'étais plus jeune, je suis un grand fan de hardcore, et cet album m'a fait découvrir d'autres excellents groupes par la suite. Ensuite Chaos A.D. de Sepultura, c'est là que j'ai commencé à écouter de la musique plus heavy, et que j'ai aimé de plus en plus le metal. Et puis Slaughter of the Soul de At The Gates, la vitesse et l'énergie de cret album m'ont fait tourner la tête et j'ai été scotché instantanément. Que dire de plus ?

Toni: Moi ce serait Master of Reality de Black Sabbath, car j'ai grandi en l'écoutant. Ensuite ...And Justice For All de Metallica, car j'ai grandi en l'écoutant. Et enfin Powerslave d'Iron Maiden, car j'ai grandi en l'écoutant... mais la liste pourrait encore être longue...

Northern Discipline

« Le seul truc qui nous ralentit un peu, c'est la vie de famille et nos jeunes enfants, mais heureusement on a des amis qui sont là pour nous remplacer dans le groupe si on en a besoin, donc ce n'est pas vraiment un problème. » (Markus Louhi)

S: Eh bien, merci pour cette interview, les gars ! Avez-vous un dernier mot pour vos fans et nos lecteurs ici en Belgique et partout ailleurs ?

Markus : Merci, c'est la première interview que j'aie jamais faite, c'était donc un plaisir ! Pour les fans, passez-vous le mot, car vous ne serez jamais assez !

Toni: Merci beaucoup, et on espère pouvoir venir jour pour la belle Belgique prochainement !

Northern Discipline







Lire la version française

"Harvest time"

Conversation with Markus Louhi (vocals) and Toni Laroma (guitar)
Interview and editing by Sponge
Live pictures by Erno Reinikainen

 
There are some bands that we discover a little bit by chance, at the bend in a Facebook page or by word of mouth, and Northern Discipline has been one of them for me. As I never heard about these Finnish guys, I took an interest in their new record called Harvester of Hate, and it's been a really great surprise! Playing some modern scandinavian thrash metal, the band offers since June 2011 to discover them with ten new powerful and aggressive tracks, with some obvious hardcore influences, but also some neighbouring countries inheritance that brings to their music the freshness and modernity needed to help this awesome record to introduce itself to the world. Inverse Records helped us to discover the band, talking to its singer Markus Louhi and its guitarist Toni Laroma, who answered to our questions with a lot of sympathy.

Sponge (Rock'N'Balls): First of all, what are you doing as a band for the moment? Are you on tour?

Markus : We're just doing some gigs here and there to stay sharp, not on an actual tour but we've got some shows lined up. Also we've already started on some new stuff so stay alert for a new album!

S: I'd be honest and tell you that I didn't know nothing about Northern Discipline before listening to this new record! So could you introduce your band to the people who, like me, don't know you yet?

Markus : We're a thrash metal/hardcore/whatever band from the southern parts of icy Finland and we just released our second full length album and have been on a lengthy hiatus involving some changes in the line up, so those who knew about us before probably have forgotten anyways so pick up the new album and find out yourselves!

S: Where does this name, Northern Discipline, come from?

Toni: Well, the story is that in the 90's in the Helsinki metal scene there was this band called Alaska Evil. I can't recall who all the members were, but Roope Latvala was on guitar and Kaasu Karppinen was on a drums...or on guitar. So... we struck back with a silly name Northern Discipline.

S: I've read in your biography that the band has been formed in 1996 by the inspiration of Machine Head's Burn My Eyes album! Could you tell us more about that? In what way has this record been a revelation for you, guys?

Toni: We all liked the Burn My Eyes a lot when it was released, and still do! Everything was so great on that album! Me and Teemu had a history of playing death metal in a same group, and Machine Head had something that pointed a way of towards a different approach what we were going to write. Already back then we also had wide taste of different metal genres(/types of music), so there were also other influences too. Like from Life of agony, Sepultura, Napalm Death, At The Gates, Sentenced, Mordicus, Type O Negative, Biohazard, Therapy, Snot, Skinlab... list goes on and on. As we liked to do music, we also enjoyed to listen to it.

S: The band formed in 1996, but you only released your first EP eight years later, in 2004! What did you do in the meantime? Why did you wait so long before recording something, especially your first real record, Burn-Beaten Soil, in 2006?

Toni: First it took a lot of time for us to find a singer. When we found one, we had to put our act together by doing gigs, writing new material and recording shitload of demos. After a while we had to show the door to our drummer Peca Hieromasauvolainen. Then it took a while to find a new drummer. When we found one, we had to put our act together by doing gigs, writing new material and recording shitload of demos. After a while we had to show the door to our singer Thomas Baron.  Then it took a while to find a new singer. Also our drummer Sale Suomalainen announced, that he will concentrate to spend time with his family. Now that was a bummer, but first things first and he deserved all the respect from other members regarding his decision. We had to find a new drummer, again. I was in a rock group called Nola, which had Antti Salo as a drummer. I asked him if he'd like try out take place as a ND's new drummer. After first jams we knew that Antti was the right guy. So Antti has been a member since then. At that point our guitarist Hannu Laanterä took a role as a main singer/guitarist. Then...we had to put our act together by doing gigs, writing new material and recording shitload of demos. After a while we decided to increase our headcount with a sidekick singer. Esa Salminen was taken aboard. He had zero experience of singing, being a member of a band and gigging. But he had the attitude and a mindset to do the job! He did occasional pure vocals and growling, as Hannu was concentrating more on grizzly kind of scream lead vocals. Esa's first gig ever performing was at Tavastia, which is one of the main club venues in Helsinki. Also Esa had ideas to start up a merchandising.

Northern Discipline

Then we had to put our act together by doing gigs, writing new material and recording shitload of demos. After a while we had to show the door to Esa Salminen during the Burn-beaten Soil's preproduction phase, as he had troubles to fulfill the expectations for the material we had written. We recorded the album and the we had to put our act together by doing gigs, writing new material and recording shitload of demos.


« We all liked the Burn My Eyes a lot when it was released, and still do! Everything was so great on that album! Me and Teemu had a history of playing death metal in a same group, and Machine Head had something that pointed a way of towards a different approach what we were going to write. » (Toni Laroma, about the first Machine Head record)

S: Let's talk about this brand new record that came out some weeks ago now! It's entitled Harvester of Hate and it's been released on the Finish label Inverse Records. First of all, what could you tell to the people to make them want to listen to this record?

Markus : Well I personally am very satisfied with how the album turned out and we are proud to present it to the rest of the world. It's a 10 track kick in the nuts for the fans of heavy, aggressive tunes with a lot of guitar melodies and hooks.

S: What's your personal meaning to the record's title Harvester of Hate? And is there a connection between the title and the different songs on this album? Is this kinda like a « conceptual » record?

Markus : To be honest it was originally just a working title which kind of stuck after I wrote the lyrics for the song and yeah, it pretty much sums up the lyrical aspect of the album as most of them are written about pretty dark subjects, some of personal experience others are just fictional, although possible scenarios or chain of events. It's aggressive, angry music after all, so no lyrics about puppies or pink bubble baths, at least for now!!

S: The artwork of the album's cover is really great, to me! Who did you work with as a designer, and what has inspired you for the creation of this artwork?

Markus : The designer is a close friend of ours and had already done some stuff for other bands in the past which impressed us so it was a logical choice as he pretty much knew what we wanted even before we did!The first design was actually nothing like this. This was supposed to be just a print for the shirts but it worked so well we decided to go with it and never looked back. Here you can find some more information: http://www.myspace.com/69graphics_designs

S: What have been your influences when you wrote these new songs? Did you take your inspiration only in music references, like you did with Machine Head some years ago, or do also keep ideas in literature, movies, etc...?

Toni: Personally I don't gather influences and write stuff based on them. Maybe some "vibes" can transfer to a person, like it did with Machine Head. But having a new ideas for songs are more or less solely based riffs and melodies what's popping on my head.

S: The sound of this new record is really good, and it seems to be logical as you worked with some experimented guys like Svante Forsbäck for the mastering, who previously worked with Rammstein! How did you make your choices for the recording and mixing of this new record? Has it been some easy choices?

Toni: Thank you! We recorded the whole album at our rehearsal place, and we had lot of trial and error. But we also learned a lot. Teemu did all the main recording engineering. We decided to mix the album with Pekka "Splendid" Laine after we listened few reference mixes from couple of guys, who we'd possibly liked to mix our album. Svante did the mastering for the Burn-beaten Soil album and the ratio of price to quality was more than good with him.

Northern Discipline

S: It's a little bit weird to read that you've been really influenced by a band like Machine Head when your music, on this new record, is clearly more scandinavian modern thrash metal. How do you explain the evolution of your music since 1996?

Toni: Good guestion, but I really don't know good answer to that one. One time someone said that it seems that more older we get, the more aggressive our material goes too. For the next album I desire more blastbeats, synths and pads, but let's see what happens.


« Well I personally am very satisfied with how the album turned out and we are proud to present it to the rest of the world. It's a 10 track kick in the nuts for the fans of heavy, aggressive tunes with a lot of guitar melodies and hooks. » (Markus Louhi)

S: If you had to choose only one song on this record to introduce Northern Discipline to the entire world, which one would it be, and why?

Markus : Everyone probably has their favorites obviously, but personally i'd have to go with the title track Harvester of Hate as it pretty much sums up what we're all about these days, there are some hardcore style parts, some nice guitar melodies, and it always makes people go nuts at shows. Well it is a bit slow compared to our other stuff but it does the trick.

S: Do you plan to illustrate one of this record's songs by a video? Is this something you want to do in the next months?

Markus : Yeah of course that's something we want to do and something we've been discussing for a while now but you know, these things take money and time so it might have to wait a bit longer.

S: According to your MySpace and Facebook pages, you have only ONE show planned for the next months! So what are the plans for the future of Northern Discipline? Is there another tour in the work?

Markus : We just got a few more shows confirmed so there's definitely something going on constantly. The only thing "slowing us down" is the family life with small children and all the usual, but luckily we got some friends who know the tunes and can fill up for some of us if necessary so that shouldn't be a problem.

S: Did you ever play with your band outside Finland, and especially in our country of Belgium? And do you plan to come and play here for us to promote Harvester of Hate? 'cause you could have a real success here, our people love that scandinavian modern thrash style!

Toni: Unfortunately ND has played only one gig abroad in Estonia. Hopefully there are gigs coming up also outside Finland! Put a pressure on your local promoters!

S: Traditional question on Rock'N'Balls: what would be your Top 3 best metal albums ever, and why?

Markus : For me, probably Biohazard - Urban Discipline (This made a huge impact when I was younger, I'm a big fan of hardcore obviously, and this album made me dig deeper and find a lot of great bands). Sepultura - Chaos A.D (This is where it got heavier for me, and pretty much much introduced me to more metal stuff); At the Gates - Slaughter of the Soul (The speed and energy just made my head spin and i was hooked instantly, what more can I say!)

Toni: Black Sabbath - Master of Reality, I grew up listening this; Metallica - ...And Justice For All,  I grew up listening this; Iron Maiden - Powerslave,  I grew up listening this ...list could go on and on

Northern Discipline

« The only thing "slowing us down" is the family life with small children and all the usual, but luckily we got some friends who know the tunes and can fill up for some of us if necessary so that shouldn't be a problem. » (Markus Louhi)

S: Well, thanks a lot for this interview! Do you have a last word for your fans and our readers here in Belgium and everywhere else?

Markus : Thank you, first interview I've ever done so it was a pleasure! For the fans, spread the word, there can never be enough of you!

Toni: Thanks, and hopefully in near future we can perform in beautiful Belgium.

Northern Discipline




Interviewé par : SPONGE
 
RETOUR
 
ill Nino - 'Till Death, La FamiliaScamp - The DeadcalmMastodon - Once More 'Round The SunMonuments - The AmanuensisNothing More - Nothing MoreEktomorf - RetributionParamnesia - ParamnesiaArch Enemy - War EternalBurzum - The Ways of YoreNecrodeath - The 7 Deadly SinsLantlôs - Melting SunAborted - The Necrotic ManifestoTriptykon - Melana ChasmataInfestus - The Reflecting VoidLiquid Ston'z - Beyond PerceptionNausea - Condemned to the SystemImpaled Nazarene - Vigorous and Liberating DeathSvarttjern - Ultimatum NecrophiliaChrome Division - Infernal Rock EternalComeback Kid - Die KnowingLegion of the Damned - Ravenous PlagueBlack Label Society - Catacombs of the Black VaticanConquering Dystopia - Conquering DystopiaSuicide Silence - You Can't Stop Me

  Mayhem / Merrimack / Saille
20-05-2014   Ancienne Belgique (Bruxelles, BE) (par MASTEMA)

  6K Fest THE UNREAL NIGHT
17-05-2014   Caserne Fonck (Liège, BE) (par SPONGE)

 

  Dragged Into Sunlight / Hessian
02-05-2014   DNA (Bruxelles, BE) (par CORVUS)

  Transatlantic
11-03-2014   Trix (Anvers, BE) (par MASTEMA)

  Cradle of Filth / Behemoth / In Solitude / Inquisition, Svarttjen
19-02-2014   Atelier (Luxembourg, LUX) (par VANARKH)